Notre histoire en bref

L’ÉPA a vu le jour le 10 janvier 1954, sous la dénomination d'École Protestante d’Altitude, à l’initiative du pasteur Raynald Martin, également cofondateur du Centre Social Protestant de Genève.
Il s’agissait alors de recevoir des enfants à la santé physique déficiente. Elle offrait, dans un milieu d’inspiration chrétienne, un séjour à la montagne pour les fortifier tout en dispensant un enseignement basé sur le programme scolaire genevois.

Au début, l’École Protestante d’Altitude ne disposait d’aucune autre sécurité financière que celle de la pension des familles et de quelques dons. Heureusement, cette situation a pu être améliorée dès 1958, grâce à une reconnaissance de l’État de Genève, qui octroya la légitimité d’école à l’institution. Elle a dès lors poursuivi son développement et pu apporter une aide concrète à des enfants rencontrant des difficultés dans les apprentissages, pour en accueillir jusqu’à quarante élèves aujourd’hui.

De 1954 à nos jours

EPA_raynald_martin.jpg

1954

Création de l’École Protestante d’Altitude. L’école est organisée dans un bâtiment nommé Mon Désir et accueille un groupe de 24 élèves, encadrés par 5 adultes. Elle est dirigée par M. Mouthon.

1956

Acquisition d’une deuxième maison, baptisée Sans Souci, qui va permettre de regrouper les enfants en fonction de leur âge, entre 6 et 12 ans, chaque groupe étant encadré par deux éducateurs/trices.

1958

Mme Guyaz reprend la direction de l’ÉPA, M. Mouthon reprenant la direction du nouvel établissement ouvert à Leysin pour assurer l’enseignement des enfants qui dépassent 12 ans.
EPA_histoire_ecole.jpg

1966

l’ÉPA est reconnue par l’Assurance Invalidité comme institution spécialisée dans l’éducation, la réadaptation et la formation scolaire, ainsi que le Département fédéral de Justice et Police.

1969

Ouverture de l’enseignement spécialisé à des enfants externes.

1970

Première convention collective de travail négociée avec le Conseil d’Etat genevois, améliorant les conditions des travailleurs sociaux, mais obligeant à fermer durant les week-ends et une partie de l’été.

1972

Les instituteurs bénéficient désormais d’une formation d’enseignants spécialisés pour accompagner les enfants présentant d’importantes difficultés.
EPA_histoire_classe.jpg

1980

Acquisition de deux autres maisons, le Grillon et Héliode et ouverture d’un nouveau groupe éducatif. Le nombre d’éducateurs par groupe passe de deux à trois et un système de référence éducative se met en place en collaboration avec le système scolaire

1985

Départ à la retraite de Mme Guyaz et arrivée de M. Junod à la direction de l’ÉPA. Élaboration d’un projet pédagogique présentant la mission et les prestations de l’ÉPA. Dès lors, les élèves peuvent être pris en charge jusqu’à la fin de leur scolarité obligatoire. Les éducateurs passent de trois à quatre par groupe.

1985

Ouverture de l’enseignement spécialisé à des enfants semi-externes.

1989

Achat de l’ancienne ferme les Tilleuls qui accueillera une salle polyvalente, une cuisine salle à manger, deux appartements de fonction et une salle de conférence-bibliothèque.
EPA_histoire_recreation.jpg

1990

Développement des activités sportives comme un outil pédagogique et éducatif.

2002

Inauguration d’un nouvel édifice comprenant six classes, un atelier pour le bois et le métal, une cuisine, une salle à manger et les locaux administratifs, réalisé à travers l’extension des maisons de Mon Désir et Sans Soucis.

2016

Départ à la retraite de M. Junod et arrivée de M. Girardet à la direction de l’ÉPA.